Appel d’offre «Ecole de l‘avenir –École sans frontières»

 

Ecole de l‘avenir –École sans frontières

Partout dans le monde, les gens se mettent en route et fuitent. Ils fuitent pour des raisons différentes, de la guerre, de la persécution, de l’urgence et de la pauvreté, de l’inondation et de la sécheresse. Pour une raison quelconque ils le font, ils croissent des continents et des mers, ils franchissent des frontières, ils dépassent des montagnes et risquent cependant leur vie. Fuite et migration font partie de notre temps aujourd’hui. Probablement, de plus en plus de personnes se vont mettre en route. Aujourd’hui on compte déjà 65 Millions de personnes, un nombre comme nous n’en avions plus connue depuis la Seconde Guerre mondiale.

Une petite partie des humains qui survivent leur fuite, arrive chez nous et souhaite faire partie de la société. Qu’est-ce la société, les enfants l’apprennent pratiquement à l’école, ensemble avec leurs camarades de classe. Aller à l’école ne signifie pas seulement, d’apprendre ensemble et de surmonter des examens de mathématique. Mais aussi de trouver des amis, souvent pour tout au long de la vie. Il signifie aussi, de découvrir des talents en soi, qu’il faut suivre. Et pour cela, l’école, l’éducation est un droit humain. Puisqu’il devrait permettre à chaque enfant un départ dans la vie. Sans éducation, des rêves peuvent être beaucoup plus difficile réalisé. Aucun enfant ne devrait souffrir sous cela.

Mais beaucoup des enfants et adolescents en Allemagne n’ont pas la possibilité d’aller à l’école.

Ils s’habitent dans des « Erstaufnahmeeinrichtungen » et perdent beaucoup de temps, d’attendre et de s’ennuyer jusqu’au moment où les autorités prennent une décision sur leur destin. La fréquentation d’écoles leur est interdite. La seule raison pour laquelle ils doivent vivre dans les « Erstaufnahmeeinrichtungen » et pour laquelle ils ne peuvent pas aller à l’école : Ils viennent d’un « faux » pays. Même si eux et leurs parents ont des bonnes raisons pour fuir, leurs pays sont réclamés come sûrs. Mais ce n’est pas si simple, leurs parents devraient avoir la chance que leur demande d’asile soit examiné précisément.

Mais cela ne se produit pas. En résultat ils sont forcé de rester dans la « Erstaufnahmeeinrichtung » et attendent que la police arrive, pour leur expulser dans leur pays d’origine. C’est leur avenir et dans cet avenir, des frontières jouent un rôle important.

256 enfants et adolescents ont attendu dans les « Erstaufnahmeeinrichtungen » dans l’année précédente (date de référence 31.12.2016), 134 entre eux y étaient plus que trois mois.

Nous vous demandons à quoi pourrait ressembler votre école, dans laquelle tous les enfants peuvent rêver d’un avenir, peuvent faire tous qu’ils veulent. À quoi pourrait ressembler une école, où il est égal de quel pays on vient – une école sans frontières ? Que devrait changer, quelles matières devraient être proposés et comment ils seront organisés ? Est-il une bonne idée d’avoir des classes de la première jusqu’à la quatrième et de la cinquième à la dixième, si des personnes vont et viennent ? Y-a-t-il besoin des livres d’école s’il y a beaucoup de différentes langues et internet à l’école ? Comment la compréhension fonctionne s’il y a beaucoup de différentes langues ? Signifie l’éducation aujourd’hui non seulement savoir mais peut-être aussi comprendre ?

Veuillez peindre et dessiner vos idées et les envoyer à nous. Il n’y a pas de limites à vos fantaisies. Nous acceptons les aquarelles, les couleurs de la boîte de peinture classique ou des dessins au crayon. Quand vous pensez à faire des collages, faîtes des collages. Les formats ne devraient toutefois pas dépasser A3 (malheureusement il y a une limite donnée). Si vous demandez de l’assistance de vos profs ou quelque temps consacré pendant vos cours, cela serait super. Sinon, nous vous encourageons à travailler de façon autonome !

Vous pouvez nous envoyer vos résultats comme classe, comme groupe ou comme personne.

Qui peut participer et quel est le prix ?

Des élèves de la première jusqu’à la douzième classe. Aussi tous les enfants et adolescents, qui habitent dans les « Erstaufnahmeeinrichtungen » où des habitations communes et qui n’ont pas le droit d’aller à l’école.

Tous les participants sont invités de venir à l’inauguration de l’exposition, pendant laquelle tous les images sont exposées. L’ouverture de l’exposition aura lieu le 26 mai, nous vous informons sur le lieu de l’exposition.

Le 27 mai, les participants peuvent participer à l’atelier artistique, qui est le véritable prix. Nous vous informons également sur le lieu.

Date de clôture est le 30 avril 2017. L’adresse postale est : Sächsischer Flüchtlingsrat, Dammweg 5, 01097 Dresden. Nous vous prions de joindre une déclaration de consentement sur la publication.

La campagne « Schule für alle » (« École pour tous »)

La campagne ne contient pas seulement les intérêts des enfants et adolescents dans les

écoles aux « Berufsschulzentren » ou des personnes de 18 à 27 ans, qui n’ont pas de chance à l’accès au marché de travail sans diplômes. La campagne contient des exigences suivantes :

  • Il doit immédiatement mis à disposition des places scolaires pour des nouveaux enfants et adolescents qui sont soumis d’une scolarité obligatoire et pour cela il doit être créé des conditions structurelles et personnelles.

  • La réalisation de la scolarité obligatoire ou plutôt du droit à l’accès à l’éducation sans discrimination dès le premier jour, au plus tard deux semaines après l’arrivé. La condition pour cela est un arrivé rapide des nouveaux immigrants dans les commune et arrondissements.

  • L’accès à l‘éducation doit être garantit en rapport avec le niveau d’éducation des enfants et des adolescents aussi avec d’autres conditions.

  • Des jeunes personnes jusqu’à 27 ans ont besoin d’une possibilité de rattraper l’éducation scolaire et des diplômes scolaires qui soit systématique et partout – par exemple par l’extension de l’enseignement professionnel obligatoire.
  • La soutenance financière (BAföG et BAB) doit être accessible pour tous les adolescents et des jeunes adultes réfugiés.

Droits de propriété et utilisation ultérieure

Dans le cadre de la campagne « Schule für Alle » les conseils pour les réfugiés régionaux, le « Bundesfachverband unbegleiteter minderfähriger Flüchtlinge » et les « Jugendliche ohne Grenzen », soutenu par la « Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft » planifient d’utiliser les résultats décernés dans le cadre d’une campagne de carte postale.

Les cartes postales doivent être envoyé au ministère de l’éducation de l’état de la Saxe et doivent contenir l’exigence d’une « école pour tous ». Les droits de propriété sont liés aux auteurs des produits artistiques, ils garantissent, qu’ils sont créés les images eux-mêmes. L’image rendu ne doit pas être rendu dans une autre compétition. Les participants mettent à disposition leurs images aux organisateurs de l’évènement sans demander une compensation, pour la publication dans le cadre des relations publiques ainsi que pour la campagne « Schule für Alle » (« École pour tous »). Cela se réfère particulièrement à la campagne de cartes postales au ministère de l’éducation. L’approbation compte aussi pour la publication des images dans les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. Les organisateurs de l’évènement assurent les noms protégés par les droits de l’auteur, sauf indication contraire. L’approbation pour la publication des images compte jusqu’au 30 juin 2018.

Declaration of Consent_FR